top of page
  • Photo du rédacteurAude

Les forêts durables au Printemps des sciences



Le 21 mars dernier, nous avons eu le plaisir de participer au Printemps des sciences à Louvain-la-Neuve et d’y animer notre outil « Les forêts sous le prisme des ODD ».

 

Nous avons conçu nos outils pour qu'ils soient souples et adaptables à des configurations et situations pédagogiques différentes.


Pour cette fois, avec deux classes de 6e secondaire, nous avons réaménagé la salle de cours et créé trois groupes d’élèves.

 

Trois questions pour orienter

Chaque table avait un angle de réflexion tourné autour de trois questions :

–      « Que signifie pour vous le développement durable ? »

–      « Consommez-vous des produits issus de forêts ? Si oui, lesquels ? »

–      « Les forêts tropicales disparaissent. Savez-vous pourquoi ? »

 

Dans la mesure du possible, et pour dynamiser les échanges, nous avons mélangé les élèves des deux établissements qui participaient à notre activité.

 

À l’aide du photolangage (une photo au recto et une explication au verso), les élèves ont été invités à échanger autour des enjeux inattendus ou peu connus concernant les forêts du monde et leurs biomes.

 

Un jeu souple d'usage selon la stratégie pédagogique choisie

En fonction des classes et de leur manière d’appréhender cette forme imagée, il peut être choisi de challenger les élèves sur les enjeux systémiques et d'échanger à partir des photos dans un second temps. Il est aussi possible de construire une démarche pas à pas à partir des images, en amenant la discussion par étapes.


Un exemple de carte ?

Au recto une photo d'hévéa, au verso le texte suivant : « Les produits en caoutchouc naturel sont élaborés à partir du latex extrait de l'arbre nommé hévéa. Originaire d’Amérique du Sud, sa culture est en plein essor, notamment en Afrique et en Asie. Les monocultures impactent la qualité des sols et font disparaître la biodiversité. L’arbre peut cependant être associé à d’autres arbres comme le caféier, le kolatier, des citrus... pour créer des systèmes agroforestiers adaptés à l’agriculture familiale. »

 

À partir de notre exemple du caoutchouc, les élèves peuvent réfléchir à l’impact de leur consommation en quantité et en qualité : est-il utile d’avoir une grande quantité de paires de baskets ? Nos chaussures sont-elles durables ? Pouvons-nous réfléchir à notre rapport à la mode et au renouvellement de nos chaussures alors qu’elles ne sont pas usées ?


À vous de tirer le fil

Bien d'autres réflexions peuvent émerger : les cartes laissent suffisamment de possibilités pour réfléchir à la systémique, ou creuser un aspect.


Nous remercions chaleureusement les élèves et leurs enseignant·es pour leur participation, leur bonne humeur et leurs précieux retours.

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page